20 juillet 2020

Savourer un morceau de tarte avec… Ruud Kreuwels

Dans la rubrique « Savourer un morceau de tarte avec… », nous faisons plus ample connaissance avec les employés de Desk. Cette fois, c’est au tour du directeur-propriétaire Ruud Kreuwels. L’entrepreneuriat lui a été inculqué depuis sa plus tendre enfance. Il n’est donc pas surprenant qu’il se soit lancé en tant qu’indépendant et ait créé Desk Services il y a 33 ans. Mais après toutes ces années, comment se fait-il qu’il fait encore son travail avec autant plaisir ? De quelles actions est-il particulièrement fier ? Et à quoi ressemble l’avenir ? Tout en dégustant un morceau de tarte typiquement limbourgeoise, il nous en dit un peu plus à son sujet.

Pourquoi avez-vous commencé Desk Services ?

« Après ma formation au HEAO (enseignement économique et administratif supérieur), j’ai su assez rapidement que je voulais me lancer en tant qu’indépendant. J’ai grandi dans une vraie famille d’entrepreneurs. Mes parents travaillaient très dur, de tôt le matin jusqu’à tard le soir. Lorsque j’ai travaillé pour une agence de conseil en marketing à Amsterdam, j’ai rencontré ma petite amie de l’époque. Nous avons fait beaucoup d’heures supplémentaires ensemble. À un moment donné, nous nous sommes demandé : « Qui dirige réellement cette entreprise ? Nous ou le patron ? ». Nous avons conclu ici qu’il serait préférable de créer notre propre entreprise. Grâce à notre expérience professionnelle, nous avions les connaissances nécessaires pour le faire, donc le choix a été vite fait. »

Après toutes ces années, comment se fait-il que vous faites toujours votre travail avec autant plaisir ?

« Je trouve le marché sur lequel nous évoluons et les services que nous offrons tout simplement très intéressants. Dès le premier jour, nous avons travaillé pour des marques connues. D’Unilever à Coca-Cola en passant par Huawei et Samsung. Je suis très fier que toutes les entreprises de la région du Randstad prennent la peine de venir dans le sud des Pays-Bas pour la mise en œuvre de leurs promotions. »

« Je suis très fier que toutes les entreprises de la région du Randstad prennent la peine de venir dans le sud des Pays-Bas pour la mise en œuvre de leurs promotions. »

Y a-t-il des choses que vous avez sous-estimées en tant qu’entrepreneur ?

« En tant qu’entrepreneur débutant, vous ne pensez pas à la partie « gestion » qui vient avec. Notre objectif n’a jamais été de créer une grande entreprise. Nous avons eu une idée et nous avons pris plaisir à travailler pour notre propre compte. Et puis votre activité se développe, et tout d’un coup il y a trop de travail pour deux personnes. L’embauche du premier membre du personnel a été un grand pas pour nous. Nous ne pouvions plus nous installer en pyjama derrière l’ordinateur, mais nous devions vraiment devenir une entreprise adulte. À l’heure actuelle, plus de 30 personnes travaillent au sein de notre organisation. Il existe également une couche flexible et des sociétés au Suriname et en Lettonie qui effectuent une partie des contrôles des données pour Desk. En outre, nous dénombrons trois centres d’appel aux Pays-Bas qui aident à traiter les appels téléphoniques et les e-mails liés aux actions. Je ne m’attendais pas à ce que nous nous développions de cette manière. Donc à cet égard, on peut dire que j’ai un peu sous-estimé cela. »

De quoi êtes-vous le plus fier ?

« Ce sont les missions difficiles qui me donnent le plus d’énergie. Ces choses que nous n’avons jamais faites auparavant. Ces missions pour lesquelles vous vous demandez à l’avance « Comment allons-nous y parvenir ? » mais qui en fin de compte sont couronnées de succès. Le point culminant de ma carrière, c‘est l’action Flippo. Les Flippo étaient inclus comme cadeau dans les sachets de chips Smiths. Cette action a commencé à petite échelle mais est vite devenue un véritable phénomène : l’ensemble des Pays-Bas a collectionné des Flippo. Pour compléter votre collection, vous pouviez commander les Flippo manquants auprès de Desk. Une décision qui n’a pas été sans conséquence ! Cette action a battu tous les records. Normalement, une action dure au maximum entre 6 à 8 semaines, mais l’action Flippo a duré près de 2 ans. C’était énorme ! À un moment donné, un collègue a même construit une machine à Flippo pour que le processus puisse être automatisé. »

Où vous voyez-vous dans 5 ans ?

« La crise sanitairea bouleversé le monde. Nos clients sont également confrontés à des défis inattendus. Cela vous oblige, en tant qu’entrepreneur, à chercher une solution durable. Comment pouvez-vous encore gagner de l’argent dans quelques années ? Ce que nous constatons, c’est qu’il y a une tendance dans le domaine des programmes de fidélité. Les entreprises veulent fidéliser leurs clients, créer une relation à long terme avec eux. Nous pouvons aider ces entreprises grâce à nos connaissances et à nos solutions intelligentes. Nous allons nous concentrer davantage sur ce point au cours des années à venir. Par ailleurs, la durabilité est aussi l’une de nos priorités. En collaboration avec diverses municipalités, nous travaillons sur des solutions pour le déploiement de produits économes en énergie et nous soutenons également la politique minimale (minimabeleid) de manière rapide et transparente.

Nous souhaitons aussi faire les choses différemment au niveau interne. Le télétravail va devenir plus normal. Nous ne serons plus tous en même temps au bureau et continuellement en réunion. Je veux chercher d’autres façons de travailler. Plus de flexibilité, pour un meilleur équilibre entre le travail et la vie privée. »

8 August 2022

Savourer un morceau de tarte avec… Ruud Kreuwels

Dans la rubrique « Savourer un morceau de tarte avec… », nous faisons plus ample connaissance avec les employés de Desk. Cette fois, c’est au tour du directeur-propriétaire Ruud Kreuwels. L’entrepreneuriat lui a été inculqué depuis sa plus tendre enfance. Il n’est donc pas surprenant qu’il se soit lancé en tant qu’indépendant et ait créé Desk Services il y a 33 ans. Mais après toutes ces années, comment se fait-il qu’il fait encore son travail avec autant plaisir ? De quelles actions est-il particulièrement fier ? Et à quoi ressemble l’avenir ? Tout en dégustant un morceau de tarte typiquement limbourgeoise, il nous en dit un peu plus à son sujet.

Pourquoi avez-vous commencé Desk Services ?

« Après ma formation au HEAO (enseignement économique et administratif supérieur), j’ai su assez rapidement que je voulais me lancer en tant qu’indépendant. J’ai grandi dans une vraie famille d’entrepreneurs. Mes parents travaillaient très dur, de tôt le matin jusqu’à tard le soir. Lorsque j’ai travaillé pour une agence de conseil en marketing à Amsterdam, j’ai rencontré ma petite amie de l’époque. Nous avons fait beaucoup d’heures supplémentaires ensemble. À un moment donné, nous nous sommes demandé : « Qui dirige réellement cette entreprise ? Nous ou le patron ? ». Nous avons conclu ici qu’il serait préférable de créer notre propre entreprise. Grâce à notre expérience professionnelle, nous avions les connaissances nécessaires pour le faire, donc le choix a été vite fait. »

Après toutes ces années, comment se fait-il que vous faites toujours votre travail avec autant plaisir ?

« Je trouve le marché sur lequel nous évoluons et les services que nous offrons tout simplement très intéressants. Dès le premier jour, nous avons travaillé pour des marques connues. D’Unilever à Coca-Cola en passant par Huawei et Samsung. Je suis très fier que toutes les entreprises de la région du Randstad prennent la peine de venir dans le sud des Pays-Bas pour la mise en œuvre de leurs promotions. »

« Je suis très fier que toutes les entreprises de la région du Randstad prennent la peine de venir dans le sud des Pays-Bas pour la mise en œuvre de leurs promotions. »

Y a-t-il des choses que vous avez sous-estimées en tant qu’entrepreneur ?

« En tant qu’entrepreneur débutant, vous ne pensez pas à la partie « gestion » qui vient avec. Notre objectif n’a jamais été de créer une grande entreprise. Nous avons eu une idée et nous avons pris plaisir à travailler pour notre propre compte. Et puis votre activité se développe, et tout d’un coup il y a trop de travail pour deux personnes. L’embauche du premier membre du personnel a été un grand pas pour nous. Nous ne pouvions plus nous installer en pyjama derrière l’ordinateur, mais nous devions vraiment devenir une entreprise adulte. À l’heure actuelle, plus de 30 personnes travaillent au sein de notre organisation. Il existe également une couche flexible et des sociétés au Suriname et en Lettonie qui effectuent une partie des contrôles des données pour Desk. En outre, nous dénombrons trois centres d’appel aux Pays-Bas qui aident à traiter les appels téléphoniques et les e-mails liés aux actions. Je ne m’attendais pas à ce que nous nous développions de cette manière. Donc à cet égard, on peut dire que j’ai un peu sous-estimé cela. »

De quoi êtes-vous le plus fier ?

« Ce sont les missions difficiles qui me donnent le plus d’énergie. Ces choses que nous n’avons jamais faites auparavant. Ces missions pour lesquelles vous vous demandez à l’avance « Comment allons-nous y parvenir ? » mais qui en fin de compte sont couronnées de succès. Le point culminant de ma carrière, c‘est l’action Flippo. Les Flippo étaient inclus comme cadeau dans les sachets de chips Smiths. Cette action a commencé à petite échelle mais est vite devenue un véritable phénomène : l’ensemble des Pays-Bas a collectionné des Flippo. Pour compléter votre collection, vous pouviez commander les Flippo manquants auprès de Desk. Une décision qui n’a pas été sans conséquence ! Cette action a battu tous les records. Normalement, une action dure au maximum entre 6 à 8 semaines, mais l’action Flippo a duré près de 2 ans. C’était énorme ! À un moment donné, un collègue a même construit une machine à Flippo pour que le processus puisse être automatisé. »

Où vous voyez-vous dans 5 ans ?

« La crise sanitairea bouleversé le monde. Nos clients sont également confrontés à des défis inattendus. Cela vous oblige, en tant qu’entrepreneur, à chercher une solution durable. Comment pouvez-vous encore gagner de l’argent dans quelques années ? Ce que nous constatons, c’est qu’il y a une tendance dans le domaine des programmes de fidélité. Les entreprises veulent fidéliser leurs clients, créer une relation à long terme avec eux. Nous pouvons aider ces entreprises grâce à nos connaissances et à nos solutions intelligentes. Nous allons nous concentrer davantage sur ce point au cours des années à venir. Par ailleurs, la durabilité est aussi l’une de nos priorités. En collaboration avec diverses municipalités, nous travaillons sur des solutions pour le déploiement de produits économes en énergie et nous soutenons également la politique minimale (minimabeleid) de manière rapide et transparente.

Nous souhaitons aussi faire les choses différemment au niveau interne. Le télétravail va devenir plus normal. Nous ne serons plus tous en même temps au bureau et continuellement en réunion. Je veux chercher d’autres façons de travailler. Plus de flexibilité, pour un meilleur équilibre entre le travail et la vie privée. »

Articles apparentés

Voir tous les articles